Articles récents

Comment être plus visible pour communiquer… et vendre

Cela peut être frustrant de voir que d’autres entrepreneures ont rapidement du succès, pendant que vous avez l’impression de piétiner.


Cela peut être irritant de voir d’autres ont moins de talent, moins d’expérience, moins de diplômes que vous… et pourtant leur activité est florissante, pendant que la vôtre végète.


Dans ces deux dernières phrases, j’ai intentionnellement mis un verbe commun : « voir ».


Oui, vous les voyez réussir, fanfaronner sur leur liste d’attente pour accéder à leurs services, partager les succès de leurs clients… parce qu’elles sont « visibles ».


Le mot est lâché : « visibilité ». De nos jours, il est extrêmement difficile de réussir sans être visible. Je ne dis pas que c’est impossible, mais pour la très grande majorité d’entre nous, développer notre business (nos clients, notre chiffre d’affaires, notre impact) rime avec se rendre visible. Cette nécessité de la visibilité (sur internet) s'est accrue depuis un an. Nous avons tous été encore plus qu'avant immergés dans internet et les outils web, et encore plus habitués à tout trouver sur le web.


Je sais que pour certaines, ce mot de « visibilité » agite tout de suite des peurs. Etre visible, cela implique d’être exposée, donc vulnérable, donc une proie pour les personnes malveillantes qui vont critiquer - ou même pas malveillantes, mais qui tout simplement ne sont pas d’accord avec vous.


Oui, être visible c’est accepter et assumer cette part vulnérable, et se préparer à tout ressentir, y compris la peur – les peurs : être rejetée, être agressée, être raillée, être mal aimée…


Je ne veux pas ici explorer comment traverser ces peurs (j’en parle dans d’autres articles). Mon intention ici est de vous dévoiler 5 clés essentielles pour développer votre visibilité – et donc votre entreprise.



#1 – Etre authentique


Je parle souvent d’authenticité. Il ne s’agit pas d’un concept abstrait ou compliqué.


Etre authentique, c’est (oser) être soi. C’est assumer de parler de ce qui vous touche, de partager votre histoire, de révéler vos failles… avec votre style, vos mots, votre singularité.


C’est cesser de mettre de l’eau dans votre vin, car ça le rend insipide. C’est avoir le courage de dire j’aime / j’aime pas… je crois / je ne crois pas… je suis / je ne suis pas…


On parle souvent de « branding », c’est une approche qui me dérange un peu. Le branding implique qu’on se fabrique une image de toutes pièces, pour plaire. Il faut réfléchir à plein de codes, créer une cohérence, être sur ses gardes pour ne pas sortir du sillon.


Je préfère considérer que vous plaisez (aux personnes que vous désirez attirer) quand vous êtes vous, avec toutes les pièces qui sont déjà en vous. Et la cohérence, c’est vous qui la créez naturellement en étant alignée.


Quand vous êtes authentique, vous attirez naturellement – et puissamment – les personnes qui se reconnaissent dans ce que vous montrez : vos mots, vos images, votre parcours… et surtout votre énergie. Et le corollaire, c'est que celles qui ne se sentent pas attirées vont peut-être se détourner, et c’est très bien.


Le choix de l’authenticité est aussi celui de la simplicité : lâcher les masques, cesser de chercher à plaire, reprendre son pouvoir. C’est tellement soulageant !



#2 – Créer de l’engagement


Je veux ici faire la distinction entre deux formes d'engagement.


L’engagement des autres sous vos publications, vous ne le maîtrisez pas. Vous pouvez partager un contenu que vous trouvez extraordinaire, et voir que personne ne réagit. Ce sont parfois les mystères des réseaux sociaux.


L’engagement que vous maîtrisez, c’est celui que vous créez, en commentant sous les posts des personnes de vos réseaux.


Se rendre visible, c’est aussi montrer aux autres (clients potentiels, anciens clients, partenaires…) que vous vous intéressez à ce qu’ils publient. Allouez chaque jour un temps à « aimer » et « commenter » chez ces personnes : elles vous verront ainsi de manière beaucoup plus sûre que quand vous publiez vous-même un post (car vous ne savez jamais à qui l’algorithme va le montrer).


Montrez de l’intérêt, apportez de la valeur. Et ces échanges que vous initiez en commentaires peuvent après évoluer en conversations en message privé, puis en discussion au téléphone.


N’oubliez pas que tout ce que vous créez dans ce monde virtuel a pour vocation à créer in fine des liens dans le monde réel : clients, partenaires, amis !...



#3 – Elargir le cercle


Si vous limitez vos interactions à votre profil et aux personnes avec qui vous êtes en contact, vous allez vite tourner en rond, et ressentir de la frustration que votre visibilité peine à rayonner.


Vous devez avoir une stratégie de croissance, pour aller toucher des personnes qui aujourd’hui ne sont pas dans votre audience, et qui pourtant sont susceptibles de devenir des clientes un jour.


Pour élargir le cercle, il y a de nombreuses approches possibles. Je vais juste en partager trois ici :


- Identifier des groupes (FaceBook, LinkedIn) où sont les personnes que vous souhaitez toucher, entrer dans ces groupes, et publier / engager des conversations / créer de nouveaux contacts (cette stratégie mériterait un article à elle toute seule).


- Participer à des sommets ou événements virtuels : vous bénéficiez alors de la communication faite par l’organisateur et tous les autres participants, et vous portez votre message très au-delà de votre audience propre. Recherchez quels sont ces événements en lien avec votre expertise, et faites une proposition originale à l’organisateur.


- Contribuer à des blogs, podcasts, magazines : vous allez identifier des influenceurs qui vous inspirent et qui ont une audience similaire ou proche de la vôtre, et leur proposer une interview, ou un article. Demandez-vous en amont quelle valeur vous pouvez leur apporter, et osez proposer ! On vous dit non ? C'est une opportunité pour apprendre à accueillir ces "non", qui préparent un futur "oui" !



#4 – Miser sur la constance


Plutôt que « constance », j’aurais pu mettre ici dans le titre : « persévérance, assiduité, régularité, fréquence ». Et oui, je sais que ces mots-là ne font pas rêver. Pourtant, ils sont le pilier de la visibilité.


Etre visible, c’est être constante. Je ne connais pas un entrepreneur jouissant d’une forte visibilité qui n’ait pas fait l’effort d’être présent très régulièrement sur les réseaux sociaux.


Pourquoi ? Au moins pour deux raisons :


- Les personnes ont besoin de vous voir apparaître fréquemment pour que vous commenciez à caper leur attention. Nos cerveaux sont en overdose d’information, vous devez donc devenir « incontournable » pour devenir visible.


- Les algorithmes (que ce soit celui de FaceBook, LinkedIn, Instagram) aiment la régularité et montrent plus volontiers les posts des personnes qui publient fréquemment que ceux des auteurs irréguliers. Apprenez à entrer dans les règles du jeu de ces mystérieux algorithmes...


Il y a aussi le mythe que certains succès se font du jour au lendemain. Je n’y crois pas ! Derrière toute « success story » il y a des mois ou des années de travail assidu pour se montrer et offrir de la valeur.


Cela ne prend pas nécessairement des années ! L’essentiel de l’effort est à donner au début, pour lancer la machine. Cela peut sembler ingrat au début, quand les résultats sont lents à se manifester. Puis c’est exponentiel, et beaucoup plus facile.



#5 – Lâcher la perfection


Je vois beaucoup d’entrepreneures qui me disent qu’il leur faut trois jours pour écrire un post, et que donc elles ne peuvent pas être assidues et présentes quotidiennement, car ça leur prend trop de temps.


Je vais vous partager une loi de la visibilité, qui risque d’en dépiter quelques-unes : mieux vaut la fréquence que la qualité (si vous devez choisir !).


La fréquence de votre présence sera beaucoup plus récompensée que la perfection de vos publications.


Il m’est arrivé de ressentir une certaine frustration quand j’écrivais des articles vraiment riches et inspirants (enfin, selon mes propres critères !), et qui récoltaient 3 ou 4 maigres « j’aime ». J’avais mis beaucoup de temps, j’y croyais, et c’est un flop – enfin, si le nombre de « j’aime » est le juge final. Et inversement, la publication d’une banale citation ou de la photo d'une pâquerette déclenchait une avalanche de réactions positives.


J’ai appris à lâcher la perfection, à écrire des beaux articles si cela m’inspire, sans rien attendre en retour, et à miser davantage sur la simplicité et la spontanéité.


Autorisez-vous à faire des posts courts, à partager des choses simples, à vous montrer en vidéo sans fard…


Cessez de peaufinez, et foncez !



Ces 5 clés ont vraiment le pouvoir de déverrouiller votre visibilité, et d’attirer vos futurs clients, pour que vous n’ayez plus à les chercher activement, mais qu’ils viennent à vous.


Vous créez la reconnaissance, vous instaurez la confiance, vous stimulez l’envie d’aller plus loin dans cette relation que vous initiez.


Perfection et procrastination sont vos ennemies.
Patience et persévérance sont vos meilleures alliées sur la voie de la visibilité.

Ces deux dernières phrases, je les ai apprises à mes dépens, au long de mes onze années d'enrepreneuriat.


La visibilité a longtemps été un grand défi pour moi. Et ce frein m'a conduite à faire notamment une grande erreur, en 2014.


Je vous en parle dans la Masterclass que j'animerai en live mardi 27 avril :

"Mes 4 plus grosses erreurs d'entrepreneure"


Vous me verrez sans masque, pour que ces erreurs - et les belles leçons que j'ai apprises - vous servent à vous, pour accélérer la croissance de votre business, maintenant.


Je réserve ma place pour la Masterclass (c'est gratuit !)


Anne-Valérie