Trois grandes erreurs des entrepreneures, et comment les éviter

Le marché est saturé. Pire que les rues de Pékin (et ce n’est pas rien !)


Votre marché vous semble déjà envahi par plein d’autres experts qui sont là depuis plus longtemps que vous, avec plus d’expérience, plus de diplômes, plus d’audience, plus d’aisance…


Si vous êtes une entrepreneure débutante, tout ce bruit extérieur se traduit dans votre esprit par un sentiment de confusion ou de doute. Ce sont les émotions fréquemment « fabriquées » par le cerveau (oui, à sa manière il produit des émotions…) pour que surtout vous évitiez de passer à l’action. Ces émotions prennent racine dans ce genre de pensées :


« Ce serait vraiment déraisonnable de me lancer maintenant.

Il n’y a pas de place pour moi.

Comment faire mon trou quand tout l’espace est pris.

Je n'ai rien de différent ou de mieux à offrir… »


Ce brouhaha intérieur est ce qui empêche nombre d’entrepreneures talentueuses de se lancer vraiment.


Cela entraîne pour certaines de la procrastination, pour d’autres des actions tous azimuths sans focus, ou encore (plus sournois) des actions inutiles (du style : se former sans cesse, consommer des tonnes de contenus, observer ce que font les autres sous prétexte de mener une étude de marché…)


Cela conduit aussi aux trois erreurs que j’observe chez beaucoup de femmes entrepreneures.



Erreur #1 : Vouloir tout faire pour tout le monde


Je sais, vous êtes multi-passionnée, vous avez plein de talents, vous vous êtes formée à de nombreux outils, vous avez de nombreuses envies, vous êtes forte d’une expérience avec tant de facettes…. Alors vous êtes tentée de tout faire.


Vous voulez tout mettre dans votre offre. Et tout ne rentre pas. Alors vous créez toute une palette d'offres. Avouons-le, entre nous, c'est agréable de créer. Et pendant ce temps, on évite le désagrément de se montrer, proposer... et vendre !


En plus, ce serait tellement généreux d’aider tout le monde. Pourquoi réserver vos talents à certaines personnes et en priver d’autres ? Vous avez envie de sauver la terre entière.


Il y a aussi peut-être cette petite voix qui vous souffle que plus vous offrirez des choses variées à un très grand nombre de gens, plus vous aurez des chances de trouver des clients.


Cela peut sembler contre-intuitif, mais c’est l’inverse qui fonctionne. Ici le vieil adage « qui trop embrasse mal étreint » s’applique parfaitement.


En voulant être un véritable couteau suisse vous diluez votre expertise.

En voulant servir tout le monde vous n’attirez personne.

En voulant tout faire vous diluez votre énergie.


La simplicité est votre alliée sur la voie de l’entrepreneuriat. Vous avez peut-être la perception que la complexité est gage de réussite. C’est une erreur.


C’est dans la simplicité que réside votre capacité à réussir (si vous voulez ne pas vous brûler les ailes en chemin).


Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut dire revenir aux fondamentaux : qu’est-ce qui vous anime vraiment ? Quels sont vos talents propres ? Quelle est votre zone de génie ? Qui avez-vous vraiment envie de servir ?


Oui, cela implique de choisir. Et choisir, c’est élire. Elire cette voie où vous pourrez allouer toute votre énergie. Vous vous facilitez la tâche non seulement à vous, mais aussi pour vos clients, pour qu’ils vous remarquent, viennent à vous, résonnent avec vous, et achètent ce que vous offrez.



Erreur #2 : Communiquer comme une autre


Peut-être admirez-vous la manière de communiquer des autres ? Elles ont un ton tellement engageant, un humour délicat, des mots poétiques, une autorité remarquable, des photos lumineuses, des messages impactants…


Pourquoi ont-elles tout ça ? Juste parce que c’est elles. Et si vous copiez, ce ne sera qu’une pâle copie sans relief. Il y a peu de chances que vous touchiez votre audience, et en plus ce sera laborieux – comme si vous vouliez porter les chaussures d’une autre, deux pointures en-dessous de la vôtre.


Les personnes n’achètent pas une stratégie, une posture, une image.


Elles achètent une énergie, des émotions, une connexion.


Elles veulent vous connaître, découvrir qui vous êtes vraiment, entrer en relation avec vous, engager des conversations.


Votre message n’a pas à être parfait. Il a à être authentique.


Vous autorisez-vous à dévoiler vos fragilités, à lever le voile sur des pans de votre histoire, à partager vos doutes ?


Montrez-vous votre vulnérabilité autant que votre expertise ?


Vos futurs clients veulent acheter à une femme bien vivante, et qui elle aussi expérimente les hauts et les bas de la vie !




Erreur #3 : Chercher à vendre à tout prix


…. Et souvent en bradant vos prix.


Oui, il est absolument nécessaire de vendre. Sans vente, votre entreprise devient une œuvre de bienfaisance. Peut-être avez-vous à cœur d’aider bénévolement certaines personnes, et il existe plein de manières de le faire.


Mais pour ce qui concerne le développement de votre « business », il est vital de vendre, pour à la fois assurer votre mission ET générer de l’argent, qui vous permet de croître : subvenir à vos besoins, nourrir ceux des autres, et aider encore plus de personnes.


Alors, une fois la nécessité de la vente bien établie, il s’agit de vendre dans une énergie qui attire et non dans une énergie qui repousse.


Est-ce que vous pourchassez les clients, ou est-ce que vous les attirez ?

Est-ce que vous vendez en forçant, ou en servant ?

Est-ce que vous essayez de convaincre, ou de partager ?

Est-ce que vous ajoutez de la pression, ou de la valeur ?


Est-ce que vous partez d’un espace de manque, ou d’abondance ?


Si vous avez à l’esprit que vous manquez de clients, qu’il y a trop de concurrence et pas assez de prospects, vous allez attirer… plus de manque !


Votre réaction va sans doute alors être d’ajuster… vos prix ! Vous allez être tentée de baisser vos prix, dans l’espoir d’être plus accessible.


Le problème n’est jamais le prix. Ce n’est pas la bonne variable d’ajustement. C’est votre esprit qui a besoin de s’ajuster !


Il s’agit d’ajuster votre fréquence, de vibrer davantage sur la fréquence de l’abondance.


Considérer que vos clients sont partout.

Qu’ils ont besoin de vous.

Votre devoir est de vous montrer, partager du contenu de valeur, inspirer, engager des conversations, établir des relations.


Et le reste suivra.


>>> Si ces erreurs vous parlent, et vous voulez vous donner toutes les chances de passer au niveau supérieur avec votre business, réservez votre session d’exploration (gratuite).


Une coach de mon équipe vous consacrera 45 mn pour vous aider à avoir un maximum de clarté sur vos freins, et des pistes pour passer à l’action, pour de bon.


Je réserve mon accompagnement offert


Anne-Valérie