top of page

Arrêtez de vouloir être authentique

L’authenticité est à la mode.


Il y a quelques années la bienveillance avait fait son irruption dans le monde de l’entreprise, comme un remède à tous les maux.


Maintenant, il convient – en plus d’être bienveillant - d’être authentique.


Dans le monde de l’entrepreneuriat, l’injonction d’authenticité revêt une importance particulière : il faut être authentique sur les réseaux sociaux, avec ses clients, avec son équipe…


Vous avez peut-être vous-même cette volonté d’être authentique, pour établir des relations vraies, pour mieux comprendre les autres, pour servir vos clients, pour créer de l’engagement avec vos partenaires…


Mais vous sentez bien parfois que vous êtes comme à côté de la plaque. Ca sonne faux. A trop vouloir être authentique vous vous éloignez de vous.


L'authenticité, c'est séduisant. Elle apparaît comme l'arme secrète pour augmenter votre audience, attirer plus de prospects et générer plein de clients.


Et en même temps, cela soulève des peurs : en étant authentique, est-ce que vous n'allez pas risquer d'être critiquée ? Est-ce qu'on ne va pas vous ridiculiser ? La vulnérabilité n'est pas bien loin.


Je vois un autre piège : dans cette quête d’authenticité, est-ce que vous n’allez pas exposer votre grand capharnaüm intérieur à des personnes sans que cela ne serve ni à eux, ni à vous ?


De quoi parle-ton ?


L’éthymologie d’authentique nous ramène au mot grec authentikós, qui signifie "de l'auteur". Il s'agit donc de ce dont vous êtes l'auteur.


Je veux vous partager ma vision de l’authenticité. Comment être authentique, sans vouloir l’être à tout prix ? (et finalement sonner faux...)


Voici trois points clés pour ne pas vous égarer, en quête d’authenticité.



#1 – Ne négligez aucune partie de vous


La partie de vous qui est puissante, forte, brillante, intelligente…. forme tout autant votre authenticité que la partie désorganisée, désengagée, égoïste, peureuse.


Imaginons que vous parliez de votre offre. Et vous voulez être authentique. Sous couvert d’authenticité, voici ce qui se passe :


Vous minimisez la beauté de ce que vous offrez.

Vous utilisez un langage modéré.

Vous êtes modeste sur les résultats que vous obtenez.

Vous êtes prudente sur la transformation qui va s’opérer.


Et vous oubliez l’autre moitié : la partie extraordinaire de ce que vous offrez.


Ce n’est pas de l’authenticité.


C’est la peur d’être trop brillante, d’être arrogante.


Oui, les doutes existent. L’incertitude sur les résultats est là.


Et il y a en même temps une autre vérité qui co-existe : la magnificence de ce que vous avez créé et de ces talents que vous proposez et des ces vies que vous transformez.


Votre expertise unique fait aussi partie de la réalité. Tout autant que les zones d’imperfection.


Alors quelle partie de l’authenticité voulez-vous exhiber ? Est-ce qu’être authentique c’est seulement partager vos doutes et vous minimiser ?


C’est aussi proclamer votre beauté et votre grandeur !


L’authenticité ne doit pas être juste un zoom sur vos émotions difficiles et vos fragilités. Elle englobe tout de vous, y compris les succès et la gloire.


Ne déballez pas seulement votre impuissance. Affirmez combien vous êtes puissante !



#2 – Votre passé ne définit pas ce qui est authentique. Votre authenticité se forme dans qui vous choisissez d’être, maintenant.


Etre authentique, c'est un choix qui parle de celle que vous aspirez à être, et pas de celle que vous avez été.


Je vois des femmes qui n’osent pas se présenter comme coach – même si elles ont tous les diplômes qui leur confèrent ce titre – parce qu’elles n’ont pas encore assez d’expérience. Ce ne serait pas authentique de se dire coach dans ce contexte.


Dans la même lignée, d’autres n’osent même pas parler à de futurs clients, car elles n’ont pas encore eu de clients. Elles sont donc incapables de se présenter comme ayant une quelconque expertise. Se considérer comme légitime, ce ne serait pas authentique.


Cela n’a rien à voir avec être authentique ! Il s’agit d’histoires que vous vous racontez qui créent une conception étriquée de vous-même.


Quand vous vous dites : je ne suis pas à la hauteur, je n’ai pas les compétences, je n’ai pas l’expérience, je suis trop timide… Est-ce la vérité ?


Est-ce votre authenticité ?


Ou bien est-ce juste un flot de pensées que vous avez répétées et répétées, et que vous avez choisies de croire ?


Voulez-vous continuer de croire à cela ?


Des pensées répétitives ne créent pas votre identité. Elle ne créent pas plus votre authenticité. Au contraire, elles créent des mensonges qui masquent la vérité sur qui vous êtes, débarrassée de ces vieux oripeaux du passé.


Ce qui crée votre authenticité, c’est ce que vous choisissez en conscience de croire sur vous. Maintenant.


Reprenez votre pouvoir créateur sur votre authenticité !


Vous pouvez décider maintenant ; je suis une experte, je suis une leader, je suis puissante, je suis magnétique.




#3 – Votre authenticité prend différents aspects selon vos rôles et vos relations.


Etre authentique ne veut pas dire avoir un seul visage dans toutes les situations que vous rencontrez.


L’authenticité avec votre communauté sur les réseaux sociaux est différente de l’authenticité avec votre meilleure amie quand vous vous levez la tête à l’envers après avoir bu quelques verres de trop la veille.


Vous n’avez pas la même attitude selon les relations que vous entretenez, et ce n’est pas pour autant un signe que vous ne seriez pas authentique. Ici intervient la notion d’intimité, qui diffère de l’authenticité. Selon le degré d’intimité que vous avez avec une personne ou un groupe, vous ne dévoilerez pas la même chose. Et cela n’induit rien dans le champ de l’authenticité.


Selon moi, être authentique c’est agir d’une manière qui honore la nature de chaque relation, et qui respecte certaines limites.


L’amoureuse, la mère, la fille, l’experte, la sœur, l’amie… n’interagissent pas de la même manière avec les autres. Chacun de ces rôles mobilise votre authenticité d’une manière différente.


Si vous venez de traverser une rupture amoureuse, l’authenticité ne requiert pas de vous de vous lamenter et fondre en larmes devant vos clients. Cela n’honorerait pas votre relation. Votre capacité à vous montrer alors solide et à créer un espace accueillant pour ce client reflète votre choix conscient d’assumer ainsi ce rôle, et d’honorer ce client. Là se niche votre authenticité.


Alors, quand les gourous du marketing proclament : « Soyez authentiques ! », cela ne veut pas dire : « Suivez les errements de votre cerveau primitif et déballez tout votre fatras d’émotions ». Ca n’implique pas de se complaire dans le drame et d'en faire plein d’histoires que vous partagez à tout va.



J’aime voir l’authenticité comme proche de l’intégrité :


Etre authentique / en intégrité vis-à-vis de vos engagements vis-à-vis de vous-même.

Etre authentique / en intégrité vis-à-vis des limites que vous vous posez.

Etre authentique / en intégrité vis-à-vis de votre mission, de vos rêves.

Etre authentique / en intégrité vis-à-vis de celle que vous aspirez à devenir.


L’authenticité est le grand secret pour créer des relations vraies, même à distance, même sur les réseaux sociaux.


Assurez-vous qu’elle englobe votre puissance, votre lumière, votre beauté.


Assurez-vous qu’elle ne parte pas de votre passé mais qu’elle parle de votre futur : de cette femme que vous choisissez d’être, jour après jour.


Assurez-vous qu’elle s’ajuste selon vos différents rôles



💟 Peut-être avez-vous avez envie d’expérimenter cette voie pour développer votre business ? Mais vous ne savez pas comment avancer pour communiquer et générer plus de profits, en étant authentique…


… alors profitez du cadeau que je vous offre : une session d‘exploration, pour faire le point sur où vous en êtes avec votre business, et clarifier vos prochaines étapes.


La pause estivale approche, et nous fermerons l’agenda fin juillet. Alors ne tardez pas pour réserver votre rendez-vous offert :



Anne-Valérie




Comments


bottom of page