Articles récents

La joie au travail : sagesse ou folie ?

Parler de joie au travail peut ressembler à une folie. D'autant plus en ce moment, où beaucoup perdent leur travail, tandis que les autres doivent s'adapter en permanence.

La grande vogue du bonheur au travail repose fondamentalement sur l’espoir que demain sera meilleur, car nos désirs seront enfin satisfaits. Et c’est essentiellement hors de notre contrôle, puisque c’est « le travail » (l'activité, l’entreprise, l’organisation…) qui a pour mission de combler ces attentes. Dans la quête il y a de l’espoir, et l’espoir nourrit la peur du manque et le risque d’être déçu.

La sagesse de la joie au travail, en lien étroit avec celle de la joie de vivre, nous invite à trois retournements majeurs.

Je vous invite à les découvrir dans cette vidéo :

#1 DESESPERER

D’abord, désespérer ! Non, pas désespérer au sens de se morfondre dans le découragement, mais plutôt dés-espérer : désapprendre l’espoir… Et lâcher la maxime populaire qui prétend que l’espoir fait vivre. L’espoir fait vivre dans le futur, et dans la dépendance, or la vie se joue au présent, indépendamment de nos projections.

Concrètement, cela implique de faire taire la voix de l’espoir qui attend que le meilleur poste, l’augmentation de salaire ou les clients avec plein d'argent arrivent spontanément dans notre travail. Cela arrivera peut-être, ou pas. On en revient encore au pouvoir de l’instant présent et des pépites de joie qui s’y cachent.

#2 PRENDRE LA REALITE POUR SON DESIR

Le deuxième retournement consiste à ne pas attendre que nos désirs soient satisfaits, mais à apprécier tout ce que nous avons déjà. Ou, autrement dit : désirer la réalité telle qu’elle est. Nous ne sommes pas obligés de tout embrasser, de tout adorer, mais en ouvrant un peu les bras, nous créons les conditions pour accueillir la joie.

Et en cessant de lutter contre ce qui de toute façon est là, nous préservons notre énergie pour l'allouer à ce que nous pouvons réellement changer. Nous exerçons là notre discernement.

#3 AGIR SAGEMENT

Enfin, le troisième retournement propose de cesser de ruminer nos sources d’insatisfaction, et d’agir pour changer ce qui est en notre pouvoir. Et notre cercle d’influence est souvent finalement plus large que ce que nous croyons. Il commence par nous changer nous-mêmes et englobe toutes ces actions que nous pouvons mener dans notre environnement professionnel, dans la confiance que la joie ne se fera pas attendre.

Cette sagesse de la joie au travail nous invite à être les témoins, puis les acteurs de tout ce que nous vivons au travail, plutôt que d’en être otages ou victimes.

Il s'agit là d'une petite fenêtre entrouverte sur mon livre "Osons la Joie au Travail". Ce changement de paradigme vous intéresse ? Vous pouvez découvrir mon ouvrage chez votre libraire préféré, ou le commander ici.

Anne-Valérie

Joyissime

Mieux me connaître ou me contacter

Rejoignez la communauté de femmes inspirées que j'ai créée sur Facebook :

Les Entrepreneures Allumées

Vous souhaitez recevoir des inspirations, éclairages, et une bonne dose de joie ?

Je serai ravie de rester en lien avec vous.

Suivez Joyissime sur les réseaux sociaux

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram

©2018 Joyissime - Mentions légales

Je déteste moi aussi recevoir des Spams. Je m'engage à ne pas divulguer vos coordonnées (voir la protection des données).