Ramollir et raffermir, ou comment créer des croyances aidantes

Cet article ne parle pas de vos cuisses avant l'été... Il poursuit notre voyage au pays des croyances, ces lunettes qui teintent notre vision du monde et notre manière d’interagir avec lui. Elles sont à la racine de nos pensées, de nos sentiments et de nos actions.

 

Si certaines croyances nous aident, d’autres nous entravent.

 

Les croyances limitantes ont à l’origine pour vocation de nous protéger, et nous offrir une vision du monde dans laquelle nous nous sentons aptes à évoluer. Etablies initialement dans une bonne intention, elles restreignent finalement notre champ de pensées et d’actions, et vont à l’encontre de notre plein accomplissement. Elles limitent souvent le déploiement de notre potentiel, et nous maintiennent dans des sentiments de l’ordre de la peur, de la frustration ou de la honte.

 

Inversement, les croyances aidantes libèrent notre énergie, nous aident à aller de l’avant avec audace, nourrissent le courage de se dépasser. Et il y a souvent de la joie dans le dépassement ! Par exemple, si vous croyez que les échecs ne sont que des étapes vers le succès, ou que la perfection n’existe pas, vous êtes plus facilement enclin à l’optimisme et à l’espoir.

 

On peut identifier pléthore de croyances limitantes sur le travail :

  • Il faut travailler dur pour réussir

  • Je n’ai jamais de chance au travail

  • Le monde de l’entreprise est cruel

  • A quoi bon faire des efforts, je n’ai jamais de reconnaissance 

  • Les patrons sont des exploiteurs

  • C’est difficile de vivre de son activité

  • Etre salarié est plus sûr

(Ces deux dernières croyances sont typiques des personnes qui rêvent de créer leur activité, sans oser se lancer)...

 

Dans le précédent article (à lire ou relire ici), nous avons commencé à voir un processus qui permet de s'alléger de ces croyances plombantes.

 

Cela commençait par la prise de conscience : étape nécessaire, et souvent délicate, puisque par définition nous accordons une foi absolue à notre système de croyances. Pour débusquer ces pseudo-vérités tapies dans les méandres de votre esprit, vous pouvez repérer tous les monologues intérieurs que vous élaborez autour de phrases comme celles-ci : « Je ne réussirai pas à… parce que… », « Ce n’est pas la peine de… à cause de… », « Si je tente de… j’ai peur de… ». Il y a de fortes chances pour que ces généralisations soient difficiles à identifier. Un indicateur est justement la résistance à mettre en lumière une de ces phrases comme étant une croyance.

 

Commencez par dresser une liste de ces croyances qui vous limitent. Peu importe leur nombre, vous pourrez toujours y revenir et compléter cette liste. Et choisissez une croyance, celle qui vous encombre le plus peut-être, ou celle que vous avez le plus envie de lâcher.

 

Ensuite, la transformation se déroule en deux étapes : Ramollir et Raffermir.

 

 

1ère étape : Ramollissez la croyance limitante

 

Livrez-vous à un questionnement bienveillant et lucide. Vous pouvez vous demander : « Est-ce vrai ? »… « Est-ce vraiment vrai ? »… « Est-ce réellement toujours ainsi ? ». Puis vous pouvez faire un pas plus loin, et observer ce que cette croyance vous a coûté dans le passé : comme décisions prises, sentiments ressentis, expériences vécues. Alors vient le moment de vous projeter dans l’avenir, et imaginer ce que cela implique pour vous de conserver cette croyance : vos actions sont-elles vraiment celles qui vous mettent en joie ?

 

Cette introspection nécessite du courage : le courage de faire face à cette partie de vous qui a jusqu’à présent empêché votre plein déploiement.

 

 

2ème étape : Remplacez la croyance limitante par une croyance aidante, qu'il convient ensuite de raffermir avec soin

 

Dans une situation donnée, où vous avez identifié que cette croyance sur le travail vous freine et nourrit la peur plutôt que la joie, prenez le temps de bien identifier toute la narration que vous vous faites intérieurement.

Notre esprit est prompt à protéger son système de croyances, et à nous fournir mille raisons de ne pas les remettre en question. Il nous rappelle alors sournoisement combien cela a été vrai dans le passé, et combien cette vérité est vraie.

 

C’est là que nous avons le choix : le choix d’opter pour une autre histoire, une histoire qui nourrit notre confiance et notre bien-être. Pour que cette nouvelle interprétation puisse être adoptée par notre esprit rétif, nous devons être habiles et nous relier à ce que nous avons envie de ressentir : la joie plutôt que la peur, ouvrir notre esprit à de nouvelles possibilités, et nous projeter dans les situations où cette nouvelle ressource nous aidera.

 

Concrètement, vous allez écrire la croyance que vous avez choisie, et lui opposer une autre affirmation, positive et aidante pour vous.

Prenez le temps de soigneusement ciseler cette dernière phrase. Elle doit être vraie pour vous. Ou, si elle ne l’est pas totalement tout de suite – et c’est sans doute le cas si la croyance ancrée est puissante – sa résonance doit éveiller en vous un sentiment de possibilité, de soulagement, de contentement.

 

 

C'est là que le raffermissement intervient...

 

Si vous vous contentez d’écrire la phrase pour ensuite la laisser en sommeil dans un carnet, il est peu probable que la substitution s’opère. Il s’agit de déraciner un vieil arbre planté dans votre jardin depuis très longtemps, pour le remplacer par une jolie jeune pousse. Cela nécessite soin et attention.

 

Vous allez jouer avec votre nouvelle affirmation, pour lui donner vie de plusieurs manières. Vous pouvez choisir une piste, ou tout expérimenter. Soyez à l’écoute de ce qui vous convient. C’est la répétition qui compte.

  • Ecrivez cette phrase dix fois, cent fois, dans votre carnet. Puis inscrivez-la sur des post-it que vous déposez dans les endroits où vous aurez l’occasion de la voir souvent : sur votre bureau, dans le tiroir que vous ouvrez régulièrement, sur le mur face à vous…. A la maison aussi. Vous pouvez encore l’installer en fond d’écran, sur votre ordinateur.

  • Répétez votre phrase fréquemment. Tous les rappels créés au-dessus vous y aideront. Aussi, vous pouvez enregistrer cette phrase en audio dans votre téléphone, et l’écouter dans la rue, dans les transports… Sur cet enregistrement, vous pouvez répéter la phrase trois fois, et développer un peu, ajoutant quelques arguments qui la rendent encore plus crédible et enthousiasmante pour vous.

  • Visualisez ce qu’est votre quotidien professionnel lorsque vous vivez en accord avec cette affirmation. Projetez-vous en images sur les nouveaux choix que vous faites, le poste que vous occupez, les relations que vous avez… tout ce à quoi vous aspirez.

 

Immanquablement, votre mental va entrer en scène, cherchant à saper votre affirmation, à vous ramener à votre vieille croyance. Il n’aime pas que l’on vienne arracher les vieux arbres du jardin. Il sera alors très malin pour vous démontrer que votre nouvelle histoire est un pur baratin sans fondement. Alors, vous pouvez le remercier de son intervention, et passer outre, en continuant à ancrer votre nouvelle croyance.

 

Et pour la vivifier plus encore, essayez de ressentir dès maintenant les émotions agréables sous-jacentes. Il y a de l’énergie dans les émotions, et une polarité positive attire la même polarité !

 

Ce travail sur ses croyances nécessite de la lucidité et de la persévérance. Elles n'aiment pas être délogées ! Si vous voulez commencer ce voyage libérateur en étant guidée, je vous invite à me contacter pour une Session Clarté : un rendez-vous gratuit de 45mn, à l'issue duquel vous aurez déjà clarifié ce qui peut-être vous entrave aujourd'hui.

 

Pour prendre rendez-vous, c'est ici.

 

Anne-Valérie

Joyissime

Mieux me connaître ou me contacter

Please reload

Articles récents
Please reload

Rejoignez la communauté de femmes inspirées que j'ai créée sur Facebook :

Femmes, vos chemins de traverse au travail

Vous souhaitez recevoir des inspirations, astuces, éclairages ? Je serai ravie de rester en lien avec vous.

Suivez Joyissime sur les réseaux sociaux

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram

©2018 Joyissime - Mentions légales

Je déteste moi aussi recevoir des Spams. Je m'engage à ne pas divulguer vos coordonnées (voir la protection des données).