Méditer et agir, avec Christophe André

 

On a tendance à opposer les verbes méditer et agir. Pourtant, il n'y a pas opposition, mais une magnifique conjugaison. S'il y a deux verbes à opposer, ce serait méditer et réagir. La pratique de la méditation permet d'agir avec plus de justesse et de discernement, en pleine conscience de ses choix et de ses responsabilités. On cesse précisément de réagir, par automatisme. L'action est délibérée, menée en pleine liberté.

 

"Il faut soumettre l'action à l'épreuve de la pensée, et la pensée à l'épreuve de l'action." - Goethe

 

Christophe André propose une réflexion simple et profonde sur la vertu de la méditation, en lien avec l'action. Je partage ici ses mots, sources d'inspiration pour une action plus consciente.

 

Etre immobile et coupé du monde ? Oui, les exercices de méditation ressemblent à cela. Mais c'est seulement pour un temps. On finit toujours par revenir à l'action. On médite avant d'agir, après avoir agi, et même dans l'action que l'on va accomplir, ou pas, en plein conscience.

 

La pratique de la méditation ne nous condamne donc pas à une vie hors sol, mais elle nous aide au contraire à examiner notre façon de nous engager dans l'action.

 

Ainsi, notre époque valorise beaucoup la rapidité, la réactivité. Et peu à peu nous désapprenons l'art de nous préparer avant l'action - l'art de nous préparer avant les événements importants de notre vie, importants parce qu'ils sont l'objet d'un enjeu - se préparer avant un entretien d'embauche, un examen, une rencontre amoureuse ou conflictuelle - ou importants parce qu'ils sont fréquents - se préparer avant de commencer à travailler, de retrouver ses proches, ou avant de manger.

 

Alors, prendre l'habitude de se recueillir avant d'agir, ça se passe comment ?

 

Asseyez-vous, les yeux fermés. Reliez-vous à votre respiration, sans chercher à la modifier. Prenez quelques instants pour laisser décanter vos pensées, les laisser se poser au calme, tout au fond de votre esprit. Et laissez plutôt la conscience de votre souffle venir s'installer au centre de votre attention. Songez à une journée habituelle de vacances ou de travail. Songez à toutes vos activités d'alors. Et posez-vous la question : comment allez-vous à leur rencontre ? Dans quel état mental vous y engagez-vous ? En pleine conscience, ou en pleine inconscience ? L'esprit ailleurs, en pilotage automatique, ou en présence attentive ? Que faites-vous de votre esprit, par exemple avant de commencer votre journée de travail, ou avant de passer un coup de fil à un enfant ou à un ami, avant de commencer un repas ? Pourriez-vous prendre, au moins de temps en temps, un moment pour vous rassembler, pour vous centrer sur votre respiration, votre corps, votre état mental à cet instant ? Pour savoir où vous en êtes et dans quelles dispositions vous vous apprêtez à commencer cette activité, dans quel esprit vous allez accomplir cet acte au mieux, pour les autres et pour vous ?

 

De temps en temps, au lieu de sauter d'une activité à une autre, prenons le temps de nous recentrer, avant de nous engager. Le temps de nous souvenir qu'il n'y a rien à réussir, juste à bien agir, en toute présence, en pleine conscience.

 

Merci à Christophe André pour ces mots simples, à distiller au fil de nos journées.

 

Anne-Valérie Rocourt

Fondatrice de Méditer & Agir

Mieux me connaître ou me contacter

Découvrir d'autres articles inspirants

 

Please reload

Articles récents
Please reload

Rejoignez la communauté de femmes inspirées que j'ai créée sur Facebook :

Femmes, vos chemins de traverse au travail

Vous souhaitez recevoir des inspirations, astuces, éclairages ? Je serai ravie de rester en lien avec vous.

Suivez Joyissime sur les réseaux sociaux

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram

©2018 Joyissime - Mentions légales

Je déteste moi aussi recevoir des Spams. Je m'engage à ne pas divulguer vos coordonnées (voir la protection des données).